Rechercher

Bovins : une expérimentation Tripl ’XL sur le site INRAE du Pin

Apprécier l’état de santé, le comportement et le bien-être de vaches laitières au pâturage tel est l’un des objectifs de cette expérimentation lancée en janvier dernier sur le domaine INRAE du Pin en Normandie. D’une durée de 6 ans, ce projet s'appuie sur une analyse multicritères d’un grand troupeau en système herbager. Il associe les acteurs locaux du territoire normand dans la cadre du Laboratoire d’innovation territorial « Ouest Territoires d’élevage » qui a pour ambition de réconcilier élevage et société via l’amélioration de la santé et du bien-être des animaux.


Le pâturage des vaches laitières est un mode d'alimentation plébiscité par les citoyens. A faibles coûts, il est considéré comme source de bien-être et de santé pour les animaux. Mais différents facteurs, à la fois structurels et culturels, limitent son développement. L'expérimentation Tripl'XL a pour objectif de lever les freins associés au pâturage des grands troupeaux afin de faciliter le "retour à l'herbe" dans les systèmes de plaine et d'analyser son impact sur la santé et le bien-être des animaux. Ce projet apportera également des connaissances scientifiques nécessaires pour déterminer un profil de vaches adapté à ces systèmes herbagers.


Un troupeau de 150 vaches


Lancée en janvier 2020 pour 6 ans, l'expérimentation Tripl'XL porte sur 150 vaches laitières de 3 races différentes (Holstein, Normande, Jersiaise). L'influence de la race, de son format intra race (grâce à une sélection divergente en Holstein et Normande) et la répartition des apports de concentrés durant la lactation sur les variations des réserves corporelles et plus largement l’aptitude des vaches laitières à produire et se reproduire dans le cadre d’une conduite en vêlages seront ainsi évaluées.

Sur 90 ha, ce troupeau est nourrit essentiellement à l'herbe, consommée principalement au pâturage ou sous forme de fourrages conservés quand l’herbe sur pied vient à manquer. Au pré, les vaches pâturent en un seul troupeau sur des parcelles de 10 ha environ, composées de ray-grass anglais, associé ou non au trèfle blanc. Hormis un lot sans concentré, les vaches reçoivent 400 kg de concentrés par an, attribués à divers moments de la lactation. Le pâturage tournant simplifié, utilisé de longue date au Pin, et caractérisé par des temps de séjour long par parcelle (8 à 12 jours), continue d’être pratiqué avec succès. La saison de reproduction est limitée à 13 semaines (de fin avril à fin juillet) afin d’obtenir des vêlages de fin d’hiver et de faire coïncider au mieux la demande alimentaire du troupeau à la disponibilité en herbe de qualité. Cette période est scindée en deux, avec une 1re période de 6 semaines d’insémination artificielle en semences sexées en race pure pour assurer le renouvellement du troupeau. Puis deux taureaux de race Angus prennent le relais afin de produire des animaux croisés, destinés à la production de viande.


Les résultats attendus


Cette expérimentation grand format devrait apporter un ensemble de solutions à la fois technologiques, structurelles mais aussi organisationnelles pour faciliter le pâturage d'un seul grand troupeau durant au-moins 150 jours dans l'année. INRAE a déjà développé des outils d'aide à la gestion comme Herb'avenir et Pâtur'Plan qui seront améliorés dans le cadre de cette expérimentation. Des indicateurs de bien-être animal permettront d'objectiver son évaluation dans les élevages. Le génotypage et le phénotypage d’un nombre important de vaches sur une longue période vont permettre d’explorer la voie génétique afin d’améliorer à terme la sélection d’animaux mieux adaptés au pâturage. Tripl'XL s'inscrit dans le cadre d'une démarche de science participative centrée sur le partage de connaissances et de pratiques avec les acteurs du territoire concerné. La dynamique créée devrait favoriser le changement pour des pratiques plus vertueuses en matière d'agroécologie.


Contacts :

F. Launay, INRAE, Domaine Expérimental du Pin, Normandie

L. Delaby, INRAE, UMR PEGASE


34 vues0 commentaire