Rechercher

Filières avicoles et porcines : filtration laser pour assainir l'air des bâtiments


Coordonné par l'ANSES, ce projet vise à évaluer une technologie innovante de filtration laser pour l’assainissement de l’air dans les élevages en filières avicoles et porcines et a pour objectifs de :

- améliorer la santé et le confort des animaux en élevage

- améliorer le confort des éleveurs

- limiter les nuisances olfactives pour les riverains


De façon générale, l’ambiance dans les bâtiments d’élevage (agents pathogènes, température, hygrométrie, gaz) est le premier facteur garantissant la santé et le bien-être des animaux. De nombreux pathogènes viraux ou bactériens responsables d’infections en élevage de porcs et volailles peuvent-être transmis par l’air (e.g. agents pathogènes impliqués dans les affections respiratoires). Lorsqu’un traitement de l’air des locaux d’élevage et des installations expérimentales est effectué, il est actuellement réalisé de façon mécanique avec des filtres. Ces filtres permettent d’abaisser le taux de poussières et la concentration en micro-organismes (principalement bactéries et virus) en entrée et/ou en sortie d’air mais nécessitent une entrée ou sortie d’air centralisée. Jusqu’ici aucun dispositif commercial applicable en élevage ne permet de traiter directement l’air ambiant dans une salle afin d’en améliorer la qualité et de limiter ainsi la transmission d’agents infectieux aéroportés entre différents compartiments ou bâtiments d’un élevage. Le procédé électronique innovant de filtration laser qui sera testé dans ce projet présente le triple avantage de pouvoir traiter l’air en entrée, en sortie de local ou en circulation dans l’ambiance. La technologie utilisée fondée sur un procédé électronique est par essence économe en énergie contrairement au système plus énergivore de filtration mécanique puisqu’il est couplé à une ventilation.


Les essais menés dans le cadre de ce projet se dérouleront en élevages de porcs et de volailles. Le projet vise à quantifier l’effet du traitement électronique de l’air pour réduire les risques associés à une diffusion aéroportée d’agents infectieux et à une exposition à des particules et des gaz générés dans les conditions d’élevage.


Plus spécifiquement, le projet vise à qualifier la technologie en laboratoire et à la tester dans des élevages de volailles et de porcs :

- Sur l’abaissement des taux de poussières et gaz en animalerie et dans des salles en élevages de production

- Sur le niveau de décontamination microbiologique de l’air (virus et bactéries), par des essais en animalerie et en élevages de production Les résultats compareront les performances des salles traitées versus non traitées, avec des durées de mise en fonctionnement et de renouvellement d’air définis selon le plan d’expérience.


Le projet durera de mi-2020 à mi-2023

Partenaires du projet


Anses – A. Keita et C. Fablet (porteur et pilote du projet)

Cooperl Innovation – C. Cador

Eureden Innovation – P. Fourchon

LDC Amont – P. Corvoisier

ITAVI – P. Créach

21 vues0 commentaire