Création de l’Association LIT Ouesterel

12 février 2020

La création de l’Association LIT Ouesterel (Laboratoire d’Innovation Territorial ‘’Ouest Territoires d’Elevage’’) marque une nouvelle étape dans le projet engagé depuis 2017 par ce collectif d’acteurs pour réconcilier élevage et société.

Plus de 40 acteurs des filières agricoles et agroalimentaires (recherche, enseignement agronomique et vétérinaire, instituts techniques agricoles, chambres d’agriculture, coopératives et autres industries agroalimentaires, distributeurs, startups, associations du bien-être animal, etc.), avec le soutien des Régions Bretagne, Normandie et Pays de la Loire et de communautés de communes de ces trois régions, s’associent dans une démarche inédite au sein de l’Association LIT OUESTEREL pour co-construire et déployer de nouvelles solutions en faveur du bien-être et de la santé des animaux d’élevage, et des conditions de travail dans les élevages, chez les transporteurs et les abattoirs.
Travailler en mode collaboratif avec l’ensemble des parties prenantes L’originalité de l’Association tient autant par son approche multi-acteurs qui place les citoyens, les consommateurs, les éleveurs et les territoires au coeur de la démarche que par la diversité des solutions qui seront co-construites et mises en oeuvre aux stades de l’élevage, du transport et de l’abattage des animaux. Les innovations seront donc zootechniques (changements de pratiques et de systèmes d’élevage), biologiques, sanitaires, technologiques (objets connectés, intelligence artificielle, outils d’aide à la décision, systèmes de traçabilité...) et organisationnelles. Pour étudier en conditions réelles les innovations proposées et leur diffusion, trois territoires pilotes représentatifs de la diversité de l’élevage de l’Ouest de la France, ont été retenus : les communautés de communes du Kreiz-Breizh en Bretagne (CCKB), du Pays d’Argentan, d’Auge et d’Ouche en Normandie (P2AO) et du Pays d’Ancenis dans les Pays de la Loire (COMPA).
Un référentiel partagé ‘’bien-être et santé des animaux d’élevage’’ pour guider les choix des innovations et informer les consommateurs Le référentiel en cours de finalisation (pour le poulet de chair, le porc et la vache laitière) se présente sous la forme d’un guide à plusieurs niveaux que les acteurs des filières utiliseront pour favoriser la co-construction et la diffusion d’innovations et de pratiques permettant d’accroître le bien-être animal, de réduire les usages d’antibiotiques et d’améliorer les conditions de travail. Il sera également utilisé pour informer le consommateur et développer des actions de signalisation, de promotion et de valorisation des produits issus des élevages et des filières qui utiliseront le référentiel.